05 59 70 39 70 direction@saintjo64.fr

Une mélodie, un slam, une envie, un parcours artistique…

Décembre 2018, les élèves bilingues de seconde 2 ont participé à l’hommage de Mikel Laboa en interprétant la chanson « Ama » sous la direction musicale de Julie. Une mélodie…

Peu de temps après, dans le cadre de la Scène Nationale, les élèves sont allés à Bayonne assister à une pièce de théâtre intitulée « Songe » écrite en partie par Marco Codjia. Le lendemain, celui-ci les a rejoints au lycée et les a encadrés pour slamer… Spontanément, les élèves lui ont demandé de croiser le slam avec les paroles de la chanson « Ama » et lui ont proposé même une chorégraphie. Le slam…

Les élèves enthousiasmés ont demandé à Mme De Groc, leur professeure principale de poursuivre un projet autour de cette création. L’envie…

Mme Andueza, enseignante de basque, M. Castaings, responsable du réseau informatique et M. Chauvin, les ont rejoints pour proposer de mettre en musique le Slam puis de réaliser un clip. Pour cela, les élèves ont travaillé par groupe sur les paroles et ont fait jouer leur imaginaire, le travail d’écriture étant évalué dans le cadre du programme de français. Ils ont composé progressivement un story-board, soit la mise en scène du clip qui décrit les étapes et image les plans à réaliser.

En parallèle, sur une proposition de sample de piano (bande son) de Thomas, M. Castaings a arrangé le morceau : percussion, piano et triki. Clara et Mikela ont enregistré les instruments. Puis, toutes les voix de la classe ont été enregistrées dans un studio au lycée.

Un repérage et des répétitions ont débuté avant le tournage des scènes individuelles et collectives. Les danseurs ont répété avec Mme Andueza… Les scènes principales ont été réalisées le 21 mars sur les bords de la Nive dans une atmosphère détendue mais avec beaucoup de concentration. Un parcours artistique… 

Slam batetik abiaturik, gazteak bide luze bati lotu dira… Beren baitan irudimena eta asmamena landu dituzte, amets egiteko konzientzia libratu… Sekulako obrak eginak dituzte, bakotxak bere ahalmenaren mugak gaindituz. « Maitatua sobera, nintzalarik haurra… » kantu hunen zentzua, dudarik gabe, erabili dute eta jarraiki.

Le clip…

 

 

Le making-off…